AGENCE DE CONTENU PRINT & WEB

© 2018 par Édito

MAUVAIS GENRE

22/02/2018

LE POINT DE GRAMMAIRE DE KARINE

Elle et lui s'accordent-ils toujours bien ?

Plutôt que de vouloir peindre tous les mots en rose, redonnons déjà leur féminité à ces noms que le commun pense masculin… et vice et versa !

 

Avant de prôner la féminisation systématique des mots et son absurde traduction littérale, l’écriture inclusive, il faut sans doute rendre à César ce qui appartient à Cléopâtre ! Au fil du temps, certains mots ont en effet vu leur genre nous échapper, si bien que personne ne sait plus trop comment les décliner. Échappatoire, aérogare, apostrophe, HLM, octave, nacre, urticaire, tique – et toc – est-ce masculin ou féminin ? Et termite, abysse, pétale, agrume, effluve, astérisque, équinoxe, haltère, tentacule… Un ou une ? Pour corser l’affaire, d’autres mots, un peu comme les escargots, ne savent plus trop. C’est le cas d’après-midi, réglisse et oasis qui s’emploient aussi bien au féminin qu’au masculin sans que leur sens ne change – encore qu’en toute logique UN midi devrait être suivi d’UN après-midi. Sans compter les voile, livre ou manche qui s’emploient dans les deux genres mais attention alors à la signification que l’on souhaite leur donner ! Et puis, il y a enfin ceux qui sont si souvent utilisés au pluriel qu’on ne sait plus du tout si ce sont des filles ou des garçons. C’est notamment le cas des haltères qui sont, il est vrai, bien plus lourds lorsqu’ils sont deux. Si l’on vise l’accord parfait, voilà donc un sujet sur lequel on évitera, autant que faire se peut, de rester neutre…

 

Petit lexique

C'est UNE : échappatoire, aérogare, apostrophe, HLM, octave, nacre, urticaire, tique.

C'est UN : termite, abysse, pétale, agrume, effluve, astérisque, équinoxe, haltère, tentacule.

 

Please reload

Posts à l'affiche

LE JOUR OÙ PIERRE COULY NOUS A FAIT DÉCOUVRIR CHINON

07/04/2020

1/10
Please reload

Posts récents

28/02/2019

07/01/2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags